Browsing Category

Entreprise

Entreprise,

5 bonnes raisons de faire appel à une agence expert Magento pour développer son activité

Le Magento est un système de gestion de contenu e-commerce qui se différencie de ses concurrents par sa fiabilité et la qualité supérieure des sites qu’il permet de créer. Le prix à payer, c’est une prise en main difficile qui n’est pas accessible à tous. Voilà pourquoi il est essentiel de faire appel à une agence d’experts quand on veut développer un site et une boutique en ligne en Magento. Alors, pourquoi choisir le Magento plutôt qu’autre chose ?

Une meilleure personnalisation du site

Magento est une solution complexe, mais elle rencontre un très grand succès. Pourquoi ? Parce que lorsqu’elle est maîtrisée, elle permet de développer des sites sur mesure mieux que toutes les autres. C’est donc une solution idéale pour les clients qui souhaitent se démarquer de la concurrence, qui aiment expérimenter ou qui ont une idée bien précise en tête qu’ils n’arrivent pas à satisfaire avec des solutions plus simples.

Une certification officielle

Magento permet également aux clients de vérifier qu’ils font appel à des développeurs certifiés. Il existe trois certifications différentes qui s’appliquent à chaque poste. Une agence comme 410 gone propose donc des services de développement en 410 gone gérés uniquement par des développeurs certifiés. Une assurance confortable pour le client.

Un meilleur référencement avec Magento

Un autre avantage de Magento, c’est qu’il permet de bénéficier d’un meilleur référencement naturel. En fait, le niveau technique exigé par Magento est tellement important qu’il est nécessaire de faire appel à une agence. Cette agence peut alors vous proposer un service de SEO sur mesure. L’avantage, c’est que ce référencement sera pris en compte dès la construction du site pour vous proposer des résultats de qualité. Le Magento est alors particulièrement efficace.

Un e-commerce plus performant

Grâce à une personnalisation hors du commun, Magento permet de développer des e-commerces beaucoup plus efficaces. Aucun détail n’est laissé au hasard et le parcours du client est maîtrisé de bout en bout. Résultat, la rentabilité est bien meilleure grâce à une augmentation des achats. Un avantage important pour les entreprises qui font face actuellement à la crise économique entraînée par le Coronavirus.

Une meilleure communication

Encore une fois, la supériorité du Magento vient de la complexité de ce qu’il permet d’accomplir. Un site parfaitement personnalisé peut ressembler à une œuvre d’art. Les internautes sont très sensibles à ce genre de détails et les entreprises savent combien la qualité de leur site pèse sur leur communication. Faire appel à une agence expert Magento, c’est donc mettre toutes les chances de son côté pour développer une communication efficace.

Entreprise,

Salon des entrepreneurs à Marseille : boostez votre business

Vous êtes créateur-repreneur ou diriger une entreprise ? Informez-vous des solutions existantes afin d’accroître les performances de votre entreprise ! Rendez-vous au Salon des entrepreneurs à Marseille. L’événement a lieu les mardi 27 et mercredi 28 octobre 2020 au Palais des Congrès. Allez à la rencontre de nombreux experts et échangez sur vos expertises respectives !

Salon des entrepreneurs : pourquoi s’y rendre ?

L’événement regroupe 10 200 entrepreneurs, 500 experts, 150 partenaires et exposants ainsi que 100 conférences et débats. En 2020 aura lieu la 6 ème édition qui sera comme toujours riche, énergisante et inspirante ! Les dirigeants présents seront à votre écoute et vous aideront dans l’amélioration des performances de votre entreprise. Venez poser toutes vos questions mais aussi partager vos idées et parler de vos succès !

Que vous soyez dirigeant ou créateur d’entreprise, le Salon des entrepreneurs de Marseille vous permettra de découvrir toutes les bonnes pratiques se faisant actuellement afin d’améliorer continuellement la gestion de votre entreprise. Optimisez l’efficacité de celle-ci grâce des solutions de paie, de comptabilité ou encore de gestion des ventes.

Accélérer votre cycle de vente : optez pour un CRM commercial

Améliorez les performances commerciales de votre entreprise grâce à un module de gestion des ventes d’un CRM. Ayez une solution unique qui réunit les meilleures pratiques de gestion des ventes et encourage la mobilité ainsi que la collaboration. Il existe des outils accessibles depuis une tablette ou un smartphone afin de suivre constamment vos ventes et n’en rater aucune. Profitez des services d’un intégrateur CRM pour la mise en place et la prise en main de votre solution CRM tel que celui d’Apogea : voir sur le site.

De plus, ce type de solution permet d’avoir une visibilité sur vos objectifs commerciaux avec des tableaux de bord dédiés, une prévision des ventes en temps réel et un suivi du pipeline commercial. Il est facile d’accéder à tous les KPIs et reportings depuis n’importe quel support. Un CRM commercial est un véritable levier de croissance pour une entreprise.

L’Entrepreneuriat à l’honneur

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise ? Vous souhaitez améliorer vos performances commerciales ? Vous souhaitez être inspiré, propulsé, coacher ou encore rayonné ? Alors rendez-vous au Salon des entrepreneurs au Palais des Congrès de Marseille !

Échangez avec de nombreux entrepreneurs. Présentez vos solutions et trouvez de nouveaux clients ou partenaires. Le partage de connaissances vous fera en ressortir encore plus riche et motivé.

Entreprise,

Entreprise : quels outils collaboratifs favoriser ?

Pour susciter l’engagement des collaborateurs, votre entreprise a besoin de promouvoir en interne le travail en collaboration au moyen d’outils collaboratifs. Le travail collaboratif est fondé non pas sur le principe classique d’organisation hiérarchique du travail, mais sur une collaboration horizontale entre plusieurs travailleurs. Dans ce cadre, vous avez le choix entre plusieurs outils développés grâce aux nouvelles technologies, qui vous offrent une nouvelle approche du travail d’équipe en entreprise.

Quel est le sens à donner aux outils collaboratifs ?

Un outil collaboratif a pour vocation principale d’aider au partage de documents de travail au sein des ressources humaines d’une entreprise. Ainsi, vos collaborateurs pourront par exemple se réunir et travailler sur un même document grâce à un écran tactile. Les outils collaboratifs vous permettent de gagner non seulement en temps, mais aussi en réduction de coûts de production. Et si vous voulez en savoir, plus, Bloomin est un exemple concret de plateforme qui vous propose un outil concret pour améliorer le bien-être de vos collaborateurs !

Be aware. Top view of pleasant involved colleagues looking at the tablet and working on the project while sitting in the office

Les outils dédiés au travail collaboratif sont utiles pour le manager d’équipe et toute stratégie de coordination des RH en entreprise. Ils sont vitaux pour les organisations en ce qu’ils ont un impact considérable sur la productivité et améliorent positivement la communication interne, le partage de connaissances entre collaborateurs, et les processus de prise de décisions. Par ce biais, les outils collaboratifs aident à créer de bonnes conditions pour le bien être des équipes.

En dehors de l’impact des coutils de travail collaboratif sur le bien-être des salariés, il faut noter que toute entreprise qui y accorde une place importante pourra en faire un levier de réduction des coûts et d’optimisation du temps de travail. Ils offrent la possibilité de travailler en simultané sur une même thématique, un même document ou un même projet, et jouent un rôle important dans la satisfaction des collaborateurs au plan professionnel et dans la fidélisation des salariés.

Il faut ainsi noter le rôle important des outils collaboratifs dans la motivation, les performances salariales et sociales ainsi que la cohésion des groupes de travail en faisant gagner aux collaborateurs plus d’autonomie et de participation aux décisions collectives de l’entreprise. Ils se révèlent d’ailleurs très efficaces en gestion de projet (en savoir plus sur Gataka). Si vous cherchez un moyen de faire participer vos collaborateurs à un travail sans avoir à les réunir, pensez à vous doter de ces outils.

Quels sont les différents types outils collaboratifs ?

Il existe différentes catégories d’outils de travail collaboratif :

  • Les outils de partage de fichiers et de stockage : ces outils collaboratifs permettent à vos collaborateurs de consulter et de partager un fichier en ligne. Ils offrent l’avantage de réduire le coût de transfert physique des fichiers au sein d’une entreprise et de supprimer les risques de perte de fichiers importants. Ils proposent ainsi une certaine sécurité en protégeant vos données qui sont cryptées durant les transferts ;
  • Les outils d’écriture collaborative : ils offrent de multiples possibilités d’usages, par exemple, l’apprentissage en entreprise, la gestion de projet, la prise de note collective, le travail collectif sur un document, l’écriture littéraire, etc.
  • Les outils de brainstorming collectif : cette catégorie d’outils collaboratifs offre de multiples fonctions telles que la possibilité de mobiliser des idées dans le cadre d’un projet, d’un travail collaboratif, d’un texte, etc. Ils permettent aussi de faire travailler un groupe de travailleurs autour de certaines tâches précises ;
  • Les outils de gestion de projets : ils permettent de gérer, chacune des étapes d’un projet, de la conception à la phase du suivi-évaluation et facilite les interactions entre les collaborateurs du projet.

En dehors de ces catégories principales d’outils de travail collaboratif, il existe également quelques catégories qui peuvent se révéler utiles. C’est le cas des outils collaboratifs de :

  • Gestion d’agendas : ils permettent plusieurs collaborateurs de partager ou d’avoir en commun un même agenda pour une tâche ou un projet, en définissant en aval les autorisations de chacun d’eux pour ajouter ou modifier des événements ;
  • Réunions à distance : ce sont pour la plupart des outils de visioconférence ;
  • Planification de réunions : utiles pour une direction des RH ou pour un manager d’équipe, ils permettent de planifier des réunions avec un grand nombre de participants sans avoir à se préoccuper de la logistique.

 

Entreprise,

Comment bien choisir son entreprise pour faire sa carrière ?

Vous êtes sur le point de commencer votre premier emploi ou votre contrat vient de prendre fin et vous souhaiteriez décrocher un nouveau job. Comme vous pouvez déjà vous en douter, une carrière évolutive et épanouissante dépend de l’entreprise choisie. Mais le challenge réside là, justement : identifier l’entreprise qui saura vous offrir la meilleure expérience et un précieux coup de pouce à votre destin. Nous avons élaboré pour vous une liste des critères à prendre en compte pour bien choisir.

Projetez la carrière de vos rêves

Faites ce que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ! Vous avez dû lire cette phrase au moins une fois. En effet, vous devriez penser à l’activité que vous feriez (votre hobby par exemple) si vous n’aviez aucun besoin de travailler et si votre compte en banque était rempli.

Par exemple, si vous auriez choisi aller à la découverte du monde, songez à une carrière de steward ou hôtesse de l’air. Si vous auriez été acteur de cinéma, un bon poste au sein d’un média télévisuel ferait sans doute votre bonheur.

Quoi qu’il en soit, trouvez un emploi pour lequel vous aurez du plaisir à aller travailler chaque matin avec le sourire aux lèvres et qui correspond bien-sûr à la filière que vous avez étudiée.

Quel type d’entreprise ?

Travailler en start-up avec la possibilité de prendre des initiatives ou au sein d’une grosse entreprise avec des process rigoureux sont deux choses différentes. Vous devriez déterminer où vous vous sentirez à l’aise ; de quel côté votre cœur balance.

Une jeune entreprise vous offrira :

  • Des rapports humains forts ;
  • Une grande autonomie ;
  • Des prises de décision rapides ;
  • Une rémunération limitée (souvent sans avantages complémentaires) ;
  • Des opportunités de développement limitées, etc.

Tandis qu’une grande société ou une firme internationale vous offrira :

  • Des conditions plus impersonnelles ;
  • Des principes rigoureux à respecter à la lettre et des tâches précisément définies ;
  • Des longues procédures de décision ;
  • Un salaire plutôt intéressant, avec des avantages complémentaires (13e mois, véhicule, tickets-restaurant, etc.),
  • Un suivi pour les nouvelles recrues, des formations, etc.

Votre valeur marchande par rapport aux conditions de travail

Il s’agit de définir ce que vous valez sur le marché du travail. Vous aurez donc besoin de faire un listing de votre parcours, de vos compétences et de votre ancienneté si applicable. C’est ainsi que vous saurez accepter, négocier ou rejeter les conditions proposées. Il est aussi important que vous sachiez à quoi vous marchez :

  • La reconnaissance de vos supérieurs hiérarchiques ;
  • Des challenges à relever ;
  • La sécurité de votre emploi ;
  • Un sentiment d’accomplissement, etc.

Par ailleurs, un environnement caractérisé par un bruit accru lié aux discussions permanentes et appels téléphoniques répétitifs serait-il vivable pour vous ? Ou alors êtes-vous plus productif dans un espace calme favorisant la concentration ?

L’état de l’entreprise

Une entreprise en pleine croissance vous serait plus profitable. Cherchez donc à savoir si l’entreprise que vous visez :

  • A récemment souffert de conjoncture économique ;
  • Courre un risque de rachat ;
  • Prévoit un remaniement ou des licenciements, etc.

Tout cela déterminera qu’elle soit en mesure ou non de respecter ses engagements vis-à-vis de vous.

La situation géographique

D’elle dépendra l’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée. Une entreprise située le moins loin possible de chez vous et bien desservie par les transports en commun serait l’idéal. En vous basant sur ces éléments, vous déciderez plus aisément s’il vous est possible de supporter et de gérer le stress lié au parcours de ce trajet deux fois chaque jour (matin et soir).

Si vous avez une famille, réfléchissez doublement afin de voir si le jeu en vaut la chandelle, s’il est important pour vous d’équilibrer vie privée et vie professionnelle ou si le plus important est de faire des heures supplémentaires afin de gravir au plus vite les échelons.

Entreprise,

Comment transformer une micro-entreprise en société ?

Quand un indépendant lance son activité, il choisit généralement le régime de la micro-entreprise, anciennement auto-entreprise, car il permet de rédiger des statuts simplifiés et de bénéficier d’un allègement de charges important. Néanmoins, si la micro-entreprise rencontre du succès et que son chiffre d’affaires augmente suffisamment, elle finit par être obligée d’opter pour un statut de société plus classique. Une étape importante dans la vie d’un indépendant.

Comment transformer sa micro-entreprise en société ?

La micro-entreprise bénéficie d’une rédaction de statut très simplifiée qui peut être réalisée sur Internet. En quelques minutes seulement, n’importe qui peut devenir micro-entrepreneur. Une société plus classique dispose de statuts beaucoup plus complexes et leur rédaction demande une attention toute particulière. La moindre erreur peut provoquer des coûts importants.

 

Généralement, si un micro-entrepreneur décide de transformer les statuts de sa micro-entreprise, c’est parce qu’elle rencontre un grand succès. Il a donc les moyens de s’offrir un service professionnel. Sur Internet, il est possible de rédiger des transformations de statut en quelques minutes sur des portails spécialisés. Vous pouvez en découvrir plus sur le site le plus populaire en la matière.

Quel type d’entreprise créer ?

SASU ? EURL ? SAS ? EI ? Quel type d’entreprise est-il préférable de choisir pour passer d’une micro-entreprise à une société plus classique ? Il est impossible de répondre de manière définitive à cette question et il est évident que cela dépendra de chaque activité. Les objectifs de l’entreprise peuvent également avoir une conséquence sur le choix du type d’entreprise.

 

Ce qu’il faut savoir, c’est que chaque type d’entreprise a un impact sur les charges à payer, les avantages divers de l’entreprise et de ses dirigeants, mais également sur le lien entre son créateur et l’entreprise. Certaines formes détachent totalement le patrimoine du créateur de l’entreprise de celui de l’entreprise, d’autres un peu moins. Bref, vous devez établir clairement vos objectifs et vos besoins pour pouvoir choisir votre modèle d’entreprise.

Quand est-il nécessaire de changer les statuts de son entreprise ?

Légalement, seul le dépassement d’un certain seuil par le chiffre d’affaires oblige le propriétaire à changer les statuts de son entreprise. En 2019, ce seuil est de 170 000 € pour les activités commerciales et les activités d’hébergements, mais de 70 000 € pour les prestations de services et les professions libérales. Il faut savoir que le seuil est considéré comme dépassé si la moitié de celui-ci est dépassée au bout de 6 mois.

Cependant, il n’est pas obligatoire d’attendre le dépassement de ce seuil pour modifier les statuts de son entreprise. Une micro-entreprise est limitée dans ses actions, notamment parce qu’elle ne peut pas avoir d’employés et qu’elle ne peut pas faire travailler d’autres micro-entrepreneurs. Le développement d’une entreprise exige donc souvent rapidement de quitter ce statut, même si le chiffre d’affaires ne dépasse pas encore le seuil.

Entreprise,

Est-il possible de créer une exploitation agricole en micro-entreprise ?

La micro-entreprise est un régime particulier qui a pour objectif de stimuler l’entrepreneuriat. La rédaction des statuts est gratuite et le micro-entrepreneur ne paye pas de charges s’il ne dégage pas de revenus. Son adaptation au secteur agricole, un secteur particulièrement concerné par les difficultés entrepreneuriales, était donc très attendue. Il est donc possible aujourd’hui de créer une exploitation agricole en micro-entreprise.

Les coûts d’une exploitation agricole

La micro-entreprise permet de se lancer dans l’aventure agricole tout en réduisant les coûts liés à la création d’une exploitation. Pour autant, elle reste l’une des entreprises qui nécessitent le plus d’investissement financier personnel pour être créées. Effectivement, il est difficile de convaincre des investisseurs de placer leur argent dans une ferme et les aspirants agriculteurs doivent souvent s’endetter.

Il est important de le signaler, car la micro-entreprise nous a tous habitués à pouvoir lancer une activité en quelques clics sans aucun risque si elles ne fonctionnent pas. Une activité agricole a besoin d’un espace et de beaucoup de matériel. Même si les agriculteurs peuvent aller voir les modèles de machines agricoles d’occasion sur des sites spécialisés, cela n’en représente pas moins un investissement important à prendre en compte.

Les règles de la micro-entreprise agricole

Comme pour toutes les micro-entreprises, la micro-entreprise agricole doit répondre à certaines règles pour que ses statuts soient légaux. La première est une limite sur le montant des recettes. Celles-ci ne doivent pas dépasser 82 000 bruts sur les trois précédentes années. C’est donc sur une durée plus longue qu’est envisagée cette restriction pour prendre en compte les aléas d’une exploitation.

Ensuite, il faut que l’activité corresponde à une des cinq catégories définies par la loi : l’exploitation de biens ruraux, l’élevage d’animaux (l’apiculture étant incluse), la vente de produits liés à l’élevage d’animaux et à la culture, l’exploitation d’une ou plusieurs espèces végétales à des fins commerciales et la production d’énergie obtenue à partir d’une exploitation agricole.

Est-il vraiment intéressant de créer une micro-entreprise agricole ?

Les statuts simplifiés de la micro-entreprise sont très pratiques dans le monde de l’agriculture. Ils permettent aux particuliers qui le souhaitent de se lancer, sans même disposer d’un diplôme. Ainsi, de plus en plus de Français se lancent dans l’apiculture grâce à ce régime. C’est simple et cela peut même être fait en parallèle d’un travail sécurisant les revenus.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que le statut de la micro-entreprise agricole empêche son propriétaire de déposer des demandes pour de nombreuses aides de la part de l’État. Un micro-entrepreneur est également obligé de s’endetter en son nom propre pour financer le lancement d’une activité et il sera donc responsable du moindre défaut de paiement. La micro-entreprise n’a donc pas que des avantages, mais elle permet de partir sur de bonnes bases.

Entreprise,

5 conseils pour choisir votre prestataire en traduction

Les documents traduits que vous distribuez reflètent l’image de votre entreprise ou de votre organisation. Transmettre l’essence de votre signification dans une autre langue en utilisant la terminologie et le style appropriés est une tâche complexe qu’il convient de laisser aux professionnels.
Comment pouvez-vous choisir la bonne agence de traduction pour vous? Voici cinq conseils pour vous aider à faire le meilleur choix. .

Des traducteurs professionnels traduisent dans leur langue maternelle

Une traduction fluide ne peut être réalisée que par des traducteurs travaillant dans leur langue maternelle. Eux seuls sont capables de sélectionner les termes exacts et le phrasé approprié en tenant compte des subtilités propres à chaque langue. L’anglais écrit pour un public britannique, américain ou canadien, ou l’espagnol écrit pour un public espagnol ou latino-américain, comporte des différences et des aspects uniques qui ne peuvent être maîtrisés que dans la langue maternelle d’une personne.

Chaque traducteur a une spécialité

Vos traductions doivent être précises et correspondre exactement à votre document original. La connaissance de votre domaine d’activité est donc essentielle pour garantir une traduction de haute qualité. Parce que chaque domaine d’activité est spécifique, vous devez exiger un traducteur possédant une expérience solide et prouvée dans votre domaine.

Identifiez votre objectif ultime

Qu’il s’agisse d’une brochure de communication, d’une brochure de séminaire, d’un discours, d’une page Web ou d’un article de journal, vos communications ont des objectifs spécifiques. Laissez votre traducteur connaître le but ultime de votre document. Ces informations aideront le traducteur à peaufiner la traduction et à la rendre plus pertinente. Vos documents de référence et glossaires sont d’autres outils précieux qui permettent aux traducteurs d’utiliser la terminologie propre à votre organisation.

Prenez votre temps

Envisagez-vous de communiquer en plusieurs langues? Anticipez vos besoins et contactez au préalable votre agence de traduction pour préciser vos exigences techniques: volume de traduction important, combinaisons de langues multiples, traduction de sites Web ou insertion de la publication assistée par ordinateur dans votre document. Un responsable du support opérationnel se chargera de votre commande et élaborera un cahier des charges spécifique qui correspondra parfaitement à vos attentes. En effet, vous aurez parfois besoin de traductions urgentes de dernière minute. Dans ces moments-là, faites confiance à une entreprise disposant d’un réseau intérnational traducteurs de plusieurs fuseaux horaires ou filiales implantées dans différents pays capable de vous offrir la flexibilité dont vous avez besoin.

Relire: la touche finale

Une lecture finale doit faire systématiquement partie intégrante du processus de traduction. Cette étape vitale garantit un document totalement fiable tant sur le fond à savoir la terminologie cohérente et fluidité du langage que sur la forme à savoir la vérification de la mise en page et conformité aux spécifications techniques du document.

Entreprise,

Entretien video : ce que vous devez éviter

5 erreurs à éviter en entretien vidéo

De nos jours, de plus en plus de candidats sont amenés à passer des entretiens d’embauche via vidéo-conférence car les recruteurs préfèrent effectuer un premier tri avant de convoquer les candidats en personne.

Les entreprises comme Easyrecrue sont pionnières dans cette innovation de recrutement. Ce sont des cabinets en charge de toute la procédure nécessaire à la mise en place, pour le compte des recruteurs. Tout comme les entretiens physiques, le candidat doit se préparer à passer ses entretiens vidéo, pour éviter certains écarts dans son attitude et dans son langage. Voici les 5 erreurs à éviter pendant ce type d’entretien.

Communiquer dans un votre environnement inadéquat

Faites un test avant votre entretien vidéo, pour vérifier l’image que verra votre recruteur. Placez-vous dans un environnement neutre, rangé et sans objet inapproprié dans le champ de votre webcam. Faites surtout attention à l’éclairage. Evitez par exemple, de vous placer dos à une fenêtre, car vous serez à contre-jour et votre recruteur ne vous verra pas bien. Placez-vous plutôt face à la source de lumière, fenêtre ou lampe. Assurez-vous que pendant toute la durée de l’entretien, aucun téléphone ne sonne et aucun son télé ou radio ne parasite votre entretien. Faites attention également de vous assurer que pendant votre entretien, personne ne passe derrière vous dans le plan de votre webcam. Par sécurité, mettez également tous les animaux domestiques hors de la pièce !

Vous laissez distraire par votre propre image

C’est le piège de tous les entretiens vidéo. Beaucoup de personnes sont distraites par la petite image d’eux-mêmes et fixent le coin en bas à droite au lieu de regarder le recruteur. Cela va donner une mauvaise image de vous, en plus de vous empêcher de vous concentrer convenablement. Pour éviter cela, réglez les paramètres pour faire disparaitre cette fenêtre ou couvrez-la simplement avec un post-it.

Vous habiller de façon inappropriée

Ce n’est pas parce que vous ne rencontrez pas le recruteur en personne que celui-ci ne regardera pas ce que vous portez. Pour faire bonne impression, appliquez les mêmes règles vestimentaires que lors d’un entretien classique. Attention, évitez de vous habiller seulement en haut. En effet la webcam est configurée pour afficher que le haut du corps mais on ne sait jamais : vous serez peut-être amené à vous lever pendant l’entretien vidéo.

Ne pas regarder la caméra et faire des gestes inutiles

Petite subtilité : ne regardez pas le recruteur dans les yeux sur votre écran pendant votre conversation, il pensera que vous baissez les yeux. Pour donner l’impression de le regarder en face, vous devez fixer la caméra de votre webcam, du moins de temps en temps. Nous avons en général tendance à faire trop de gestes lors d’une conversation. Si une communication non-verbale extravagante peut passer lors d’un entretien d’embauche classique, elle est à bannir en cas d’entretien vidéo.

Avoir le visage crispé

Comme lors d’un entretien d’embauche classique, vous êtes sans doute nerveux. Cependant, lors d’un entretien vidéo, vous devez travailler l’expression de votre visage pour faire bonne impression. Le recruteur pourrait penser que vous êtes ultra sérieux ou très mal à l’aise. Pour éviter cela, relaxez-vous au maximum et laissez votre personnalité s’exprimer à travers les expressions de votre visage.

Entreprise,

Quelle est la mission d’un expert comptable ?

L’expertise comptable est un métier qui accapare une bonne place sur le marché du travail. Presque toutes les sociétés ont recours aux services d’un expert comptable parce que son assistance est importante dans le bon déroulement de l’activité de chacune d’elles. Heureusement, les cabinets d’expertise comptable sont disponibles sur toutes les villes de France. Ainsi, si vous cherchez un expert comptable sur la ville de Tours, cecofiac.fr est un professionnel que nous recommandons vivement.

Expert comptable : Quelle mission ?

L’expertise comptable existe pour répondre à 3 types de missions : comptable, fiscale et sociale.

La mission comptable consiste en la tenue de comptabilité, l’arrêt des comptes et du bilan annuel ainsi que le compte des résultats. Cela prend en compte la tenue au jour le jour des opérations comptables dans le journal de l’entreprise, et le classement des pièces justificatives de chaque opération.  On peut aussi le solliciter pour mener des contrôles d’un ou plusieurs comptes de la société ou de faire un audit annuel.

La mission fiscale se résume dans le fait que l’expert comptable s’occupe de la réalisation des liasses fiscales, le calcul des redevances à payer au fisc de l’Etat (TVA, IS…etc). C’est à lui de remplir les formulaires et les déposer auprès de l’établissement concerné et recueillir les récépissés.

La mission sociale quant à elle prend forme dans la réalisation des bilans de paie, le paiement des parts salariales aux organismes sociaux …etc.

Pourquoi est-il important de solliciter un expert comptable ?

Parce qu’il vous évitera beaucoup d’ennui. Comprenez que si le dirigeant ne connait rien à la comptabilité ni à la fiscalité, il ne peut vraiment pas gérer ces deux volets à lui seul. La société ne peut avancer sans ce savoir faire d’où la nécessité d’une telle expertise.

De plus, si le dirigeant s’occupe de ça, comment attend-on qu’il se concentre sur son cœur de métier ? C’est quasi-impossible.

Quand faut-il chercher un expert comptable ?

Il n’y a pas vraiment de moment précis. Disons que l’ombre de l’expert comptable doit toujours accompagner la vie de l’entreprise. Discrètement ou de manière plus prononcée ? Ça dépend du besoin exprimé. Un expert comptable accompagne l’entreprise depuis sa création jusqu’à sa cession. Procédure juridique : choix du statut juridique, rédaction des statuts…etc, tenue de comptabilité et gestion de la paie…etc. Quand le besoin est ressenti, il ne faut pas hésiter.

L’utilité des services de l’expert comptable

Les services d’un expert comptable vous feront gagner en termes de temps, d’effort, et d’argent. Vous aurez plus de temps pour vous concentrer sur le cœur du métier pour lequel toute votre énergie sera réservée, tout ça à un coût inférieur aux salaires de professionnels salariés.

Que doit-on attendre d’un expert comptable ?

Tout simplement : une tenue de comptabilité sans failles, une gestion de paie irréprochable et un audit minutieux et pertinent. En plus, il est toujours là pour vous accompagner et vous conseiller, vous apportant un regard d’expert très utile.

Entreprise,

Comment réussir l’organisation de votre événement au sein de votre entreprise ?

L’événementiel est un axe primordiale dans la stratégie marketing de toute entreprise qui cherche la pérennité et la croissance dans le temps. Organiser des événements serait donc des actions qui doivent figurer sur les plans d’actions annuels et accapareront ainsi une bonne part du budget prévisionnel. Il va sans dire alors qu’on s’attend à des résultats très probants en contre partie de tels investissements. Les dits résultats ne sont perceptibles que si l’on apprend à organiser ces événements et à optimiser les ressources et les orienter dans le bon sens. Voici nos conseils pour réussir l’organisation de tout événement professionnel au sein de votre entreprise.

La meilleure façon de garantir la réussite de l’événement est en le définissant avec le plus de  détails possible !

Vous devez bien définir le projet de l’événement pour le réaliser. Un événement professionnel peut prendre plusieurs formes selon le besoin et l’objectif derrière. Il peut s’agir d’un séminaire, d’une conférence, d’un congrès, d’un team building…etc. Et pour chaque type d’événement, on trouve une cible différente, un programme personnalisé, une durée et un planning adéquat, et nécessiteront chacun une organisation toute différente des autres. Donc, bien définir le projet en lui-même, nécessite la réponse à des questions telles que : Quelle cible vise-t-on ? Quel objectif cherche-t-on à atteindre à l’issue de l’événement ? Quand va-t-il avoir lieu ? Quel est le message qu’on cherche à transmettre ? Et quel budget lui est-il alloué ?

Planifiez… étape par étape

Une fois les grandes lignes tracées, à savoir la date, la cible et le thème, on s’attaque aux détails : Lieu, Intervenants, programme de l’événement, les prestataires. S’il s’agit d’un séminaire ou d’une conférence, vous devez prévoir une pause café, et ferez idéalement appel à un traiteur.

Le choix du lieu repose sur le nombre de participants prévus. Les salles sont à réserver en premier parce que le lieu doit figurer sur les affiches et dans les compagnes de communications sur les réseaux sociaux et les médias.

Choisissez les intervenants en concordance avec le thème de l’événement. Ils doivent être en mesure d’apporter de la valeur ajoutée à votre événement et animer le débat et répondre aux questions.

Il vous faudra aussi prévoir un comptoir d’accueil personnalisé pour accueillir les participants, les enregistrer et leur donner badges, stylos et bloc notes…etc.

Et pour jouer sur le côté safe, on vous conseille de tenir une check list et d’y noter toutes les tâches à faire, ainsi vous ne risquez pas d’oublier quelques choses de primordiale.

La communication : avant et après

Commencez l’envoi des invitations 2 semaines en avance et relancez vos invités 4 jours avant le jour J. Envoyez des mails personnalisés aux personnes très importantes, et des messages ciblés sur les réseaux sociaux. Et ça ne s’arrête avec la fin de l’événement ! Vous devez évaluer la satisfaction des participants pour repérer les points d’amélioration à prendre en considération dans les prochains événements.